12.03.2021

La dernière fois qu’ils ont enfilé leur tenue blanche en compétition date du 7 mars 2020 à Budapest lors de la Coupe du Monde.
Depuis, ils ont connu le report des JO, les entraînements sans objectifs, les tournois internes à l’INSEP, la débrouille pour continuer à s’entraîner et bien d’autres péripéties.
Dans une semaine, ils vont enfin retrouver les sensations de la compétition. C’est à Kazan, en Russie, du 19 au 23 mars qu’ils vont pouvoir renouer, un peu, avec la vie d’avant. Sans oublier totalement la situation et respecter les restrictions sanitaires mises en place par la Fédération internationale d’escrime pour la bonne tenue de la compétition.


Mais le plus important est ailleurs : la qualification aux Jeux olympiques de Tokyo cet été. Sans public étrangers, les médailles seront distribuées, le Grâal olympique est à conquérir.
L’étape de Kazan est donc très importante. Sans certitude que la Coupe du Monde de Paris se déroule à la mi-mai, c’est peut-être la dernière occasion pour nos épéistes d’aller chercher le ticket pour Tokyo.

Concernant la sélection française, l’équipe masculine est qualifiée mais la Fédération française d’escrime doit désormais attribuer les trois places et désigner un remplaçant. Yannick Borel, premier en nombre de points et champion du Monde 2018, est quasiment assuré d’une sélection individuelle. Pour Ronan Gustin et Daniel Jérent, il va falloir performer pour avoir leur place dans l’équipe.

Côté féminine, l’équipe n’est pas encore qualifiée. Pour espérer voir le Japon, il leur faut gagner l’épreuve par équipes. Et elles n’ont pas leur destin en mains car tout va déprendre du résultat de leurs adversaires directs tels que
Sans qualification d’équipe, une seule représentante partira. Pour le moment, Coraline Vitalis est la mieux classée.

Pour la fratrie Elkord qui concoure sous la bannière marocaine, les enjeux sont différents. En effet, Houssam est à 99% qualifié. Son adversaire le plus dangereux à la course au billet tokyoïte, l’égyptien Ahmed Elsaghir, pointe à vingt points derrière Houssam. Pour rattraper notre épéiste, il doit participer à la finale et qu’Houssam ne rapporte aucun point.
L’aînée, Camélia, vise le tournoi qualificatif olympique du continent africain pour se qualifier. L’objectif de Kazan est donc de prendre des repères pour ce TQO qui se tiendra le 25 avril au Caire (Egypte).

 


Nos forces en présence

Yannick Borel – 6 mondial – tête de série exempt des qualifications
Ronan Gustin – 35 mondial
Daniel Jérent – 73 mondial
Lilian Nguefack – 303 mondial
Houssam Elkord – 19 mondial
Coraline Vitalis – 8 mondial - tête de série exempt des qualifications
Alexandra Louis-Marie – 14 mondial - tête de série exempt des qualifications
Camélia Elkord – 108 mondial


Le déroulé de la compétition

Vendredi 19 mars
qualifications messieurs : Ronan Gustin, Daniel Jérent, Lilian Nguefack, Houssam Elkord

Samedi 20 mars
qualifications dames : Camélia Elkord

Dimanche 21 mars
Tableau final messieurs et dames

Lundi 22 mars
T32 à T16 par équipes

Mardi 23 mars
T16 à finale par équipes


à suivre

La semaine prochaine, les interviews de nos épéistes et toutes les informations pratiques pour suivre la compétition.

L